Why try to hide ? You feel so good, here...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Thistle se réveille... [ Reese ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eden S. Hill
    You can't fight the truth, Eden.

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2009

Passeport.
Imperfection: Fuyant son passé.
Citation :

MessageSujet: Thistle se réveille... [ Reese ]   Sam 25 Avr - 21:03

[finalement, pas dans le cimetière xD]

« Le village était calme, trop calme, mais c’était habituel. Jamais de bruit de voitures comme dans les grandes villes, genre New York, qui avait pourtant une bonne réputation… Thistle en aurait eu une encore meilleure si jamais elle avait été connue de l’extérieur, sauf qu’elle ne serait jamais connue de l’extérieur, pour plusieurs raisons. La première était que personne ne partait de Thistle, c’était comme si on n’y était aimanté, d’ailleurs, on pourrait croire que c’est le destin qui nous y a mené, sauf que je n’ai jamais cru au destin. La matinée était fraîche, assez venteuse, ce qui ne m’empêcha pas de sortir en débardeur. Promenade matinale. J’aurais pu en faire un poème, si j’en avais l’âme, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Je n’avais pas de but. Juste celui de vivre au jour le jour, en faisant ce que j’avais a faire et en oubliant. C’était tout. Je n’avais pas besoin de plus, je n’avais pas envie de plus. Mes pas me guident nulle part, tout comme mon esprit, sont t-ils liés ? Certainement. J’ai souvent pris l’habitude d’aller nulle part, c’est devenu un passe temps, et puis, ça me fait oublier.
Je m’attardai sur la place principale et vint m’asseoir sur le rebord de la fontaine. L’écoulement de l’eau est régulier, mais aucunement perturbant. Je jetai un coup d’œil à l‘eau, remarquant au passage les quelques pièces reposant au fond. Je n’étais pas vraiment du genre à en déposer, je laisse ça aux gens superstitieux il n’y en a que trop, dans le village. Mes yeux se levèrent vers le ciel, un rayon de soleil choisit justement ce moment là pour se dévoiler et m’aveugler; je baissais la tête. Même les pavés ornant le sol étaient parfaits. Pas de chewing-gums collés dessus, formant des espèces de cercles difformes et disgracieux. Décidément, Thistle n’avait aucun défaut, je ne cherchais même plus. Pourtant, si jamais elle était connue de l’extérieur, il ne serait pas impossible qu’elle se détériore, pauvre Thistle. Une telle perfection n’est t-elle pas vouée à disparaître ? Que des questions. Aucune certitude. Cela faisait peut être partie de la beauté du village. Je fermai les yeux et essayai de faire taire la voix de ma conscience, qui se manifestait peut être un peu trop souvent. Elle fait pourtant partie de moi. Je vis la boulangère sortir de chez elle et ouvrir son commerce, et lui fis signe de la main; elle me répondit par un même signe. Accompagné comme le mien d’un sourire. C’est un bien joli refuge, chaleureux et ensoleillé. Out ce dont on pourrait rêver. Le vent agita mes cheveux et vint me murmurer à l’oreille.
« Violet ». Cela doit sûrement être une invention de mon subconscient, pourtant, certaines choses de ce genre c’étaient déjà produite, comme si mon passé me poursuivait, mais c’était rare. Le prénom me plongea pourtant dans un sentiment de regret, ce même regret que je m’efforce de fuir depuis tant d’années. J’essayais en vain de le combattre, sachant bien que j’abandonnerais un jour ou l’autre. Je résiste et gagne, une fois de plus. Je m’échappe. Ma main glisse dans ma poche, comme tant de fois auparavant, sauf que mon canif à disparu. Depuis déjà longtemps. Mais j’ai arrêté d’éprouver cette sensation de vide, et c’est la première fois depuis longtemps que j’y repense. Ça m’arrive, quelques fois. Mais c’est dur. J’esquive toujours chaque possibilité d’y songer. L’épicière ouvre également son magasin, tout le village se réveille sous mes yeux, peu a peu. Les gens descendent de chez eux faire leurs courses quotidiennes, pendant que d’autres viennent a peine de se réveiller. Chacun à son rythme. Je me relève et fais quelques pas qui ne me mèneront dans la place principale.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hidden-pain.1fr1.net
Reese J. Hampton
My soul's windows are not really closed.
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 22/02/2009

Passeport.
Imperfection: aveugle
Citation : «On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.» Ah ! ça tu l'as dis.

MessageSujet: Re: Thistle se réveille... [ Reese ]   Dim 3 Mai - 12:54

[c'est pour ça que j'avais pas vu que t'avais fait un sujet en fait xD]

    Il était à peine six heures. Comme d'habitude, l'air était chargé d'humidité, et la pelouse parfaitement taillée, voilée de perles de rosée. J'entendais les pas feutrés d'Iris caresser le sol et sa queue frétiller d'allégresse. Je marchais lentement et mes pas s'enfonçaient dans la terre, presque devenue de la boue. Il me semblait que le ciel était gris, je ne sentais pas la chaleur du soleil m'effleurer le visage, chose que j'aurais pourtant apprécier, vu que la température avoisiner le négatif. Le temps était venteux, et cela pour mon plus grand malheur, faisant déboussoler tous mes sens.
    Plus je marchai, plus il me semblait que le ciel se découvrait. Je sentais à présent l'odeur des viennoiseries fumantes de la boulangerie du village. Je savais à présent exactement ou j'étais. Je sortis mon appareil photo et décidai de trouver un angle pas trop pathétique. Je tournai le dos au soleil pour éviter le contre-jour, puis je me baissai et tâtai l'herbe sous mes pieds. Iris se mit à renifler à côté de moi, et d'un signe de main je la priai de se déplacer. Je m'assis à l'endroit même ou j'étais, il y a quelques secondes debout. L'idée que je puisse paraître totalement ridicule, assise au beau milieu de la bordure d'herbe qui jouxtais la place principale, m'effleura l'esprit durant une demi-seconde, puis je réalisai qu'il n'y avait personne autour de moi, ou en tout cas dans un rayon de 20 mètres. Je me plaçai en tailleur puis me concentrai. Le vent qui devenait de plus en plus fort ébouriffais mes cheveux, et je ne tardai pas à trouver cela plutôt agaçant. Le cui-cui des oiseaux rappelait un film de disney. Autour de moi, je sentais mille et un êtres grouiller de partout. Quelques libellules vagabondaient gaiement autour de la fontaine. Tout cela donnait un air plutôt féérique et irréel à cet instant. C'est cela que j'aurais voulu prendre en photo, capturais un instant que je trouvais beaucoup trop parfait à mon goûts. Mais je ne pouvais pas. Alors, me re-concentrant, je décidai de flasher l'un de ces abrutis de canards qui nageaient d'un air insouciant sur la marre près de la place. Rien ne me dit que la photo était bien prise, qu'elle était floue ou réussite. Rien ni personne, même ma chienne. Cependant, il était impossible qu'elle fût ratée, je ne pouvais croire que mon instinct. Ma chienne qui s'était allongée près de moi releva la tête, faisant tinter la médaille de son collier. Je distinguai ensuite des bruits de pas étrangers. Je reconnu au son des talons hauts qui s'enfonçaient bien plus que ma paire de tennis dans l'herbe mouillée, qu'il s'agissait d'une femme. Elle ne parut pas me voir, ou alors fit comme si elle ne me voyait pas. Je me relevait en faisant tomber quelques tiges d'herbes coupées, et Iris s'activa à me faire retrouver le chemin de la route. J'entendis la femme s'asseoir nonchalamment sur le rebord de la fontaine. Une envie irrésistible d'entendre sa voix, rien que pour deviner son état d'esprit, me frappa de plein fouet. Alors je m'approchai d'elle, lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden S. Hill
    You can't fight the truth, Eden.

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 17/02/2009

Passeport.
Imperfection: Fuyant son passé.
Citation :

MessageSujet: Re: Thistle se réveille... [ Reese ]   Mar 5 Mai - 19:06

    Maintenant que les dernières couleurs de la nuit s’étaient entièrement estompées, on pouvait distinguer quelques nuages cotonneux dans le ciel bleu clair, mais aucun ne masquait le soleil. Ça n’aurait pourtant pas pu lui faire de mal. Des fenêtres s’ouvrirent, pas toutes en même temps, cependant. Une vieille femme que je crois déjà avoir vue quelque part me regarde d’un air méfiant. Voilà une des seules taches du village. Elle se retourna et sortit de mon champ de vision. Je ne m’attardais pas sur elle, j’avais mieux a faire. Je me mordis inconsciemment la lèvre. Qu’allais-je faire de ma matinée ? Je n’en n’avais pas vraiment idée. Peut être travailler un peu mon violoncelle. Le vent se manifesta une fois de plus. Je fermai et rouvris les yeux. Puis je prenait enfin conscience de tout ce qui m’entourait. Il n’y avait pas tant de monde que ça. Je me perds souvent tellement dans mes contemplations qu’elles me plongent dans un état semi inconscient. J’exagère. Je baissais les yeux et aperçut une jeune fille assise sur l’herbe mouillée, avec son appareil photo. L’objet lui cachait le visage et je n’arrivais donc pas à savoir qui elle était. En avais-je besoin ? Elle l’abaissa et se releva, s’approcha de moi. Je jetais un coup d’œil a ses yeux dépourvus de la moindre expression, regardant dans le vide, puis je vis le chien qui la guidait. Je ne savais pas si je devais éprouver de la pitié ou je ne sais quoi d’autre a cet instant, mais elle n’avait pas l’air malheureuse. Elle allait de l’avant, ce que j’essayais tant bien que mal de faire. Je ne saurais pourtant dire si je réussissais… « Bonjour, je sais pas si on s’est déjà vues mais bon, je suis Eden Hill. » dis-je, essayant de dénuer ma voix d’une quelconque émotion. Je n’avais pas très envie qu’elle en sache plus sur moi que ce que je voulais lui faire savoir. Le ton sur lequel une phrase est prononcée peut souvent vous en apprendre beaucoup plus sur quelqu’un que le contenu de cette phrase. D’ailleurs, même ma présentation avait été assez banale. Je détaillais la personne qui me faisait face. Elle était très jolie, avait des cheveux bruns avec quelques reflets roux, et des yeux verts. Son corps n’était pas disproportionné, et elle n’avait aucun problème de surpoids ou de taille, elle devait sûrement avoir du succès auprès de tout le monde, sachant que beaucoup accordent de l’importance a l’apparence. Dans tous les cas, elle se fondait bien dans le paysage, dans le village… Parfait. Pas besoin de le répéter. Je jetais un regard derrière la jeune aveugle - je n’étais même pas sur que c’en était une - beaucoup de gens avaient envahi la place principale, certains rejoignaient la fontaine. Tout le monde se parlait, tout le monde semblait se connaître, ce qui était le cas, mais pourtant, tout avait l’air faux. Surtout leurs dires. Personne ne savait vraiment qui étaient les autres, tout le monde se cachait des autres, mais ce n’était pas sans raison, puisque je faisais la même chose, tout le monde a ses raisons de s’oublier, de vouloir renaître, surtout quand il ont cette seconde chance. C’était en tous cas comme cela que je considérais cet endroit, une très grande opportunité a saisir, une possibilité de changer d’air. Je me suis souvent demandée si j’avais trouvé ce refuge par hasard. Peut-être… ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hidden-pain.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thistle se réveille... [ Reese ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thistle se réveille... [ Reese ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La vidéo qui réveille^^"
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» philip ∇ on ne force pas la curiosité ; on l'éveille.
» Lendemain de veille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hidden Pain :: 
« Relax ! »
 :: Corbeille.
-
Sauter vers: